« < Juin 2018 > »
D L M M J V S
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 

 
Ecole Maternelle Jacques Adnet à Sermaize-les-Bains
Découvrez l'Ecole Maternelle de Jacques Adnet à Sermaize-les-Bains
Venez découvrir une journée en petite section à l'école maternelle Jacques Adnet
 
Qu'apprend on à l'ecole maternelle, découvrez nos trois livres
Découvrez qu'apprennent les enfants de l'école maternelle Jacques Adnet à Sermaize-les-Bains
Découvrez qu'apprennent les enfants de l'école maternelle Jacques Adnet à Sermaize-les-Bains
Découvrez qu'apprennent les enfants de l'école maternelle Jacques Adnet à Sermaize-les-Bains
 

telechargez.png

Advertisement
Tourisme
Circuits de randonnée

Le Pays Vitryat offre de multiples activités à tous les sportifs, audacieux ou passionnés.

Voici quelques liens vous permettant de découvrir la Marne à pied !

 

Terre de randonnées

La Marne se dévoile tout au long de ses 2000 km d'itinéraires de randonnée balisés et des  97 boucles de randonnée pédestre...

 

Circuits touristiques

Envie de surprise et d'authenticité, laissez-vous guider par les circuits historiques et touristiques du Pays Vitryat...

 

Retrouvez 18 circuits de randonnée pédestre

Découvrez 18 circuits de randonnée balisés traversant le Pays Vitryat (toute durée ou niveau de difficultés)...

 

Découvrez l'histoire de Sermaize-les-Bains à pied

Téléchargez le circuit de Sermaize à Trois Fontaines...

 

 

 
Monument aux morts
L'Hôtel de Ville

Mairie de Sermaize-les-Bains
Cliquez pour zoomer
L'hôtel de Ville fut édifié vers 1824, (après que la Halle fut transportée au bas de la rue de Cheminon), à l'angle des rues de Bar et de Saint-Dizier. Auparavant, « la Maison Commune » se tenait dans un appartement. Détruit en septembre 1914, une Mairie provisoire sera aménagée dans un baraquement construit sur les ruines de la Halle, de 1915 à 1927. Alors qu'il était de plain-pied avant 1914, l'Hôtel de Ville sera reconstruit en surélévation, et agrandi après l'acquisition de plusieurs parcelles attenantes. Son inauguration, ainsi que celle des écoles, du bureau de poste et du service des eaux eut lieu le dimanche 13 novembre 1927 avec la présence de nombreux invités dont Monsieur Paul ROQUERE, directeur général des REGIONS libérées, lequel, à la fin de la cérémonie détacha sa rosette d'Officier de la légion d'Honneur pour l'attacher à la boutonnière de Monsieur FERIN député-maire, ratifiant ainsi la promotion dont M. le Maire a été l'objet (voir le compte rendu ci-joint).
 
 
 
La place de la Mairie au fil du temps
 
Mairie avant 1914_small.jpg
Mairie avant et apres.jpg
Mairie.jpg
Numériser00020001 (Medium).jpg
Numériser00020002 (Medium).jpg
Numériser00020003 (Medium).jpg
Numériser00020004 (Medium).jpg
Numériser00020005 (Medium).jpg
Numériser00020006 (Medium).jpg
Numériser00020007 (Medium).jpg
Numériser00020008 (Medium).jpg
Numériser00020009 (Medium).jpg
 
Numériser00020010 (Medium).jpg
Numériser00020015 (Medium).jpg
Numériser00020016 (Medium).jpg
Numériser00020017 (Medium).jpg
Numériser00020018 (Medium).jpg
Numériser00020019 (Medium).jpg
Numériser00020020 (Medium).jpg
Numériser00020021 (Medium).jpg
Numériser00020022 (Medium).jpg
Numériser00020023 (Medium).jpg
Numériser00020024 (Medium).jpg
Numériser00020025 (Medium).jpg
 
Numériser00020026 (Medium).jpg
Numériser00020027 (Medium).jpg
Numériser00020028 (Medium).jpg
Numériser00020030 (Medium).jpg
Numériser00020031 (Medium).jpg
Numériser00060006 (Medium).jpg
Numériser00060007 (Medium).jpg
Numériser00060008 (Medium).jpg
Numériser00060009 (Medium).jpg
Numériser00060010 (Medium).jpg
Numériser00060011 (Medium).jpg
Numériser00060012 (Medium).jpg
 
Numériser00060013 (Medium).jpg
Numériser00060016 (Medium).jpg
Numériser00060081 (Medium).jpg
gendarmeriehoteldeville.jpg
mairievue.jpg
travaux (Medium).jpg
 

 

De style Art-Déco, la façade de l'hôtel de Ville est ornée de bas-reliefs tout en décor géométrique. Au centre du fronton, l'écusson des armes de Sermaize « le PHENIX » rehaussé d'or et d'argent sur fond de mosaïque ; 2 cornes d'abondance, des fruits en relief l'encadrent, sous l'écusson, la croix de Guerre 1914 - 1918. Une frise en mosaïque de grès cérame court sous la volée, de part et d'autre d'un cartouche où est inscrit « HÔTEL DE VILLE », et dont les volutes se terminent par une chute de clochettes sculptées. Les piliers du porche sont ornés de faisceaux surmontés de 2 couronnes de lauriers. La partie basse est en pierre de Lérouville, la partie haute en pierre de Savonnières, et le perron en pierre de Vaurion. Six corbeaux incrustes de feuilles de lauriers supportent le balcon. La tourelle au-dessus du chapiteau d'angle est arasée à la hauteur du plancher du 1er étage. Au niveau du toit, les lettres « R.F » sont gravées dans la pierre de Savonnières. Les sculptures sont l'œuvre de Monsieur BERTON, décorateur à REIMS. Dans la partie haute de la tourelle, une horloge électrique installée par la Sté Brillé Frères, de Levallois-Perret, dotée de 3 cloches installées dans le fin clocher d'angle.

Le Monument aux Morts

  Le Monument aux Morts Cliquez pour zoomer

Le monument aux Morts est érigé dans l'angle de la Tourelle. Le fût, la base et le socle sont taillés dans la pierre de Savonnières. Buste en bronze d'une Marianne, tête inclinée, très attristée, les bras chargés de roses. Sous ce buste, un cartouche porte : « SERMAIZE-les-BAINS- A SES ENFANTS MORTS POUR LA FRANCE». Une bande de godrons souligne cette phrase. En dessous, entourant la Croix de Guerre, les dates 1914-1918 et une frise de lauriers ; suivent les noms des 126 victimes

Au dessus du buste, un cartouche indique :

  • « ICI EN 1914 FUT BRISE L'ELAN DE L'ENVAHISSEUR - CETTE VILLE FUT RASEE 6-11 7BRE ;
  • Des plaques commémoratives des Guerres de 1939 - 1945, d'Indochine et d'Algérie ont été ajoutées vers 1980.
  • Une bordure circulaire soutient une grille séparée par six bornes. Sur quatre d'entre elles figure la Croix de Guerre. Cette grille comporte 5 travées en fer forgé, avec feuilles et blason.
  • Le sol est recouvert d'une mosaïque bleue décorée de laurier.

L'inauguration du monument aux Morts aura lieu le 18 novembre 1928.

Le Monument aux Morts au fil du temps
 
Le monument aux morts (Custom).jpg
Monument aux Morts 1914-1918 (Custom).jpg
 
 
La topographie de la ville

Entre la rue de Vitry et la rue du 6 septembre 1914, de même qu’entre la rue du 6 septembre et la rue de Saint Dizier il y a un creux assez prononcé : un cru disait nos anciens. Au fond de ce creux coule un ruisseau. Jadis des lavoirs étaient établis tout au long de ces ruisseaux. Celui qui coule derrière la rue de Vitry draine les eaux qui descendent de la route de Cheminon : c’est le « ruisseau des Auchottes » ; celui entre la rue du 6 septembre et la rue de St Dizier se nomme « le Poyot » et draine les eaux de la rue de St Dizier et la contrée de la Bourgogne. Des ruelles traversent ces ruisseaux ; partant de la rue de Vitry pour aboutir rue du 6 septembre, c’est la ruelle de la DODANSE ; une construction abrite une source en bordure de cette ruelle. Les ruelles qui traversent le Poyot sont « la ruelle du MEZ-DEU et celle du CRÛ ». Autrefois ces ruisseaux avaient tout naturellement leur confluent sur la place, près de la Halle. Actuellement un aqueduc souterrain réunit les deux ruisseaux, traverse la place de l’Hôtel de Ville, puis la Place Léon Bourgeois, longe les maisons côté ouest de la rue Bénard, traverse la place devant les écoles et va se jeter dans la Saulx, dans la fosse du moulin, au coin du pont de l’église.
La rivière la Saulx prend sa source en Haute Marne, à Germay. Arrosent aussi le territoire « l’Ornain » qui prend sa source à Gondrecourt-le-Château qui vient également de Haute Marne, et la Laume. Cette dernière prend sa source sur la commune voisine de Cheminon et se jette dans la Saulx. Le confluent actuel est situé à l’extrémité du terrain de sports, mais les 250 mètres du lit ont été créés artificiellement en 1958, le détournement ayant pour eu objet d’éviter les inondations de la route de la Source et des propriétés riveraines. Précédemment, le confluent se trouvait près du pont dit « de la forge ». En fait il y a plusieurs siècles, le confluent se trouvait après le pont de l’église ; mais la partie inférieure a été aménagée par les moines du Prieuré pour permettre le fonctionnement du vieux moulin situé sur le pont, et cette partie inférieure a été alors considérée comme une dérivation de la Saulx.
 
Pour mémoire, voici le nom de quelques routes, chemins et rues de Sermaize, avant la création du cadastre en 1833/1984 :

  • la route actuelle de Sermaize à Cheminon (CD 16) se nommait le chemin de Caqueroise ;
  • la rue du 6 septembre 1914 était la rue de la Ferté, puis la rue de Cheminon, et la dernière dénomination lui fut attribuée parce que c’est dans cette rue que sont tombés les 1er obus vers 9h15 du matin – mais les autres obus ont suivi ailleurs dans le pays.
  • la rue de Saint Dizier se nommait rue de la verrerie ;
  • la rue Lombard, rue de Chanteraine, rue de Bar :
  • la rue d’Andernay, rue de Potroite ;
  • la rue Bénard, la rue des moulins ;
  • la rue du docteur Fristch, rue du pont Bréville (nom du pont situé sur la Saulx près de la Raffinerie, construit en 1897);
  • le pourtour de la place Léon Bourgeois qui avant la première guerre mondiale était construite entièrement, avait au Nord un chemin dénommé « rue du Bedeau » et au Sud la « Ruelle Masson » ;
  • la rue Jean Macé n’était qu’une impasse en 1833 et se nommait « rue du dos d’âne » et aussi « rue des tanneries ». c’est seulement dans cette impasse que l’on tannait le cuir et qu’il y avait une fabrique de brides à sabots, de courroies, de harnais, etc. il y avait aussi une Formerie pour la fabrication des formes à chaussures.
 
Tourisme sommaire

          Découvrez la ville de Sermaize-les-Bains
monuments.png
plandelaville.png
sermaizeaufildutemps.png
 Découvrez les circuits de randonnée du Pays Vitryat
 
Plan d acces


Agrandir le plan


Retrouvez aussi sur le site les commerçants ,artisans , entreprises et administrations .